Caption, la bourse des licornes et des start-up.

Caption

Cette entreprise lyonnaise permet à monsieur Tout-le-monde d’acheter des actions de licornes ou de start-up.

On a tous entendu l’histoire, tenue de source sûre, de l’ami du pote d’un cousin ou du meilleur copain d’un très proche d’un gars qui, quasi désargenté, a mis toutes ses économies dans une jeune pousse inconnue nommée Apple, Amazon ou Tesla. Et s’est réveillé, des années plus tard, riche comme Crésus. Balivernes!

Lire aussi:A la rencontre de ces Français qui valent 50 milliards

En pratique, hormis les amis et la famille (love money), peu de gens ont accès aux levées de fonds des futures pépites. Ces fameux appels à l’argent, pour accompagner la croissance de entreprises en devenir, sont dans la pratique réservés aux investisseurs institutionnels ou aux fonds spécialisés. Caption donne un bon coup de pied dans cette fourmilière de la «private equity». «Nous nous sommes dit que ce serait sympa de donner aux investisseurs lambda la possibilité d’investir dans des licornes comme BlaBlaCar, Ledger ou Ynsect, toutes déjà valorisées à plus d’un milliard d’euros», explique Quentin Lechémia, cofondateur avec Mathieu Artaud et Lucas Mesquita de Caption début 2021.

Profil type: un cadre urbain entre 35 et 45 ans, mais aussi un P-DG de grand groupe

Autre bonne idée, proposer aux salariés de ces start-up, dont une partie des salaires est payée en stock-options, de mettre en vente leurs actions sans attendre une hypothétique entrée en Bourse. La plateforme permet aux détenteurs d’actions (salariés, fondateurs, business angels) de rendre leurs titres liquides, et aux investisseurs d’accéder à ce marché caché. «Ce n’est pas vraiment une Bourse, poursuit Quentin Lechémia. Mais nous travaillons avec des prestataires agréés. Nous avons déjà “listé” une trentaine de start-up sur la plateforme. » L’interface est simple, les process(...)


Lire la suite sur Paris Match