Capteurs CO2, Luna 25 et résistance aux antibiotiques : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 31 août 2021 : les capteurs de CO2 représentent un outil précieux dans la lutte contre le Covid-19 à l’école, la mission russe Luna 25 est à nouveau repoussée et les ours bruns de Suède résistent moins aux antibiotiques grâce aux mesures gouvernementales.

L’actualité des sciences du 31 août 2021, c’est :

En santé :

  • Les enfants, relativement épargnés par le Covid-19, risquent d’être à l’origine de clusters avec la rentrée des classes, n’étant pas vaccinés : les établissements scolaires devront donc faire l’objet d’une plus grande attention, la majorité des contaminations ayant lieu dans des milieux clos mal ventilés.

  • Puisque le Covid-19 se transmet principalement par aérosols, les capteurs CO2 semblent indispensables car ils indiquent le taux de ventilation, et permettent d’assurer un bon niveau d’aération.

  • S'ils ont déjà été adoptés dans les écoles de New York, cela ne semble pas faire partie de la stratégie française.

En espace : .

  • 45 ans après la dernière mission russe, la mission Luna 25 devait décoller le 1er octobre 2021 et marquer le premier des quatre rendez-vous annoncés par le pays pour les années 2020.

  • La mission a été reportée à mai 2022 en raison de "certains problèmes rencontrés lors des tests".

  • C’est un coup dur pour l’astronautique russe, qui peine à retrouver la place éminente qu'elle occupait du temps de l’Union soviétique, alors que la concurrence est vive.

En nature :

  • Des résidus d’antibiotiques circulent par les eaux usées et sont transmis à la faune sauvage, qui développe une certaine résistance.

  • En Suède, une équipe de chercheurs a étudié l’évolution de la résistance aux antibiotiques chez les ours bruns à partir de la moitié du 20e siècle.

  • Les résultats soulignent l’influence positive des politiques de protection de l'environnement mises en place par le gouvernement suédois.

En santé :

  • Une baisse du taux de natalité a été mise en évidence dans certains pays riches après le premier confinement.

  • En France, le taux de natalité semble repartir à la hausse, même si le nombre de naissances reste plus bas qu’en 2020.

  • Historiquement, les crises provoquent une baisse de la natalité, mais elle est rapidement rattrapée.

En santé :

  • Lorsque l’on apprend une nouve[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles