Une capsule temporelle retrouvée sous une statue confédérée américaine livre ses secrets

·2 min de lecture

Remplie de reliques datant de la fin du 19e siècle, une boîte en métal de la taille d'une boîte à chaussures a été découverte après le déboulonnage d'une statue d'un général confédéré, à Richmond, en Virginie. Malheureusement, elle ne contenait pas l'objet tant attendu par les collectionneurs.

Elles ont beau être émouvantes, les reliques de la retrouvées mardi 28 décembre 2021 dans une capsule temporelle n'arrivent pas à la hauteur des espoirs des collectionneurs américains. Contrairement à ce qu'ils espéraient, aucune photographie inédite du président Abraham Lincoln ne se trouvait dans cette boîte métallique enterrée il y a 134 ans dans le socle de la statue du général confédéré Robert Lee, à Richmond, en Virginie. Une première boîte avait été exhumée récemment du piédestal, mais elle ne contenait que trois livres et une enveloppe en tissu avec une photographie autre, tous endommagés par l'eau, ainsi qu'une pièce de monnaie d'origine inconnue.

Une capsule temporelle est un réceptacle contenant des objets ou documents représentatifs d'une époque, destinés aux générations futures.

"Ils l’ont trouvée !", lundi le gouverneur de Virginie, Ralph Northam, une semaine après l’ouverture d’une première capsule qui avait déçu les experts. "C’est vraisemblablement la capsule temporelle que tout le monde cherchait", a ajouté le démocrate, les photos d’une boîte rectangulaire en métal d’une trentaine de centimètres de long à l'appui. Cette dernière a donc été ouverte le lendemain par des techniciennes du département des ressources historiques de l'État de Virginie lors d'une séance à suspense retransmise en direct à la télévision et sur les réseaux sociaux.

Journaux, livres, artéfacts...

À l'intérieur, les expertes ont dégagé des balles Minié - des munitions de la guerre de Sécession utilisées entre 1861 et 1865 -, des billets et des pièces de monnaie émis par le gouvernement confédéré, des journaux et des revues, un almanach de 1887, des livres, une Bible et des documents de loges maçonniques de la région. Deux petites sculptures de bois - les symboles maçonniques de l'équerre et du compas et un drapeau confédéré - étaient également placées dans une enveloppe. Selon les [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles