La capsule Orion de la Mission Artemis est passée au plus près de la Lune

ESPACE - Mission Lune réussie pour la capsule Orion. Quelques jours après le décollage de la fusée SLS de la mission Artemis, Orion réussit pour le moment parfaitement sa mission. Ce lundi 21 novembre, la capsule s’est approchée au plus près de la Lune, à une petite centaine de mètres de la Lune, comme vous pouvez le voir sur cette vidéo.

Pour ce vol test lancé 50 ans après le dernier vol du programme Apollo, la capsule Orion, qui n’a pas d’astronaute à bord, n’atterrira pas sur la Lune. Après son passage rasant la surface, son orbite l’emmènera jusqu’à 64,000 km derrière la fameuse « face cachée », un record pour un vaisseau habitable.

Objectif Mars

Enfin, Orion entamera son retour vers la Terre, mettant à l’épreuve son bouclier thermique, le plus grand jamais construit. Il devra supporter une température moitié aussi élevée que la surface du Soleil en traversant l’atmosphère. L’amerrissage dans l’océan Pacifique est prévu le 11 décembre.

Si la mission continue son sans-faute (si l’on passe outre les retards à répétition du lancement), la voie sera libre pour une mission habitée. Quatre astronautes seront sélectionnés pour ce grand voyage direction la Lune. Mais il faudra attendre Artemis 3 prévue en 2025 ou 2026 pour qu’un astronaute (et pourquoi pas Thomas Pesquet) repose le pied sur la Lune car pour cette deuxième étape, les astronautes ne feront que survoler notre satellite.

Une fois cette étape passée, la mission Artemis et son Space Launch System (la fusée, appelée aussi SLS) se tourneront vers la planète Mars, le véritable objectif de cette entreprise. Ici, la date choisie est un peu plus floue : la NASA espère une aventure martienne fin 2030.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi