Capital : "excellent" "c'est un sketch" les internautes amusés par les astuces et le petit mensonge d'un maire

·4 min de lecture

Les téléspectateurs de Capital se souviendront longtemps du maire d'Espelette. Face au succès touristique de son village, celui-ci se démène pour garantir l'ordre et faire des économies. Son sens du système D et ses petits arrangements avec la réalité ont beaucoup fait rire sur twitter.

Capture écran M6 direct
Capture écran M6 direct

Ce dimanche 22 août 2021, Capital s'intéressait aux petits villages français faisant face à l'afflux de touristes. L'émission d'M6 présentée par Julien Courbet a posé ses caméras dans certains villages célèbres pour leur monument, lieu de loisirs, spécialité culinaire ou site classé. Ainsi, les téléspectateurs ont été invités à découvrir le village d'Alice Sainte-Reine en Côte d'Or, dont les champs alentours ont été le décor de la bataille d'Alésia. Mais ils ont surtout voyagé au Pays Basque, dans le village de Guiche, et avant cela à Espelette.

Le village basque célèbre pour ses façades rouges et blanches et ses piments du même nom attire chaque été 10 000 visiteurs par jour. Un vrai défi pour la municipalité, comme en témoigne le reportage. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, cette activité touristique intense n'a rien d'une aubaine pour la ville. Suivi par les journalistes de Capital, le maire Jean-Marie Iputcha a affirmé que celle-ci représentait même "un coût supplémentaire". Une information qui a beaucoup étonné sur twitter.

Pour illustrer ses dires, l'élu n'a pas hésité à démontrer le coût important du mobilier urbain – notamment des bancs, collecteurs de mégots et poubelles -, nécessaire à l'accueil des visiteurs. Et à expliquer sa manière d'économiser de l'argent : les téléspectateurs ont ainsi pu voir un urinoir fabriqué par un agent municipal, à partir d'un ancien bac à poissons et d'un tableau d'école. Ils ont également eu la surprise de découvrir que la municipalité conservait de vieilles plaques d'égouts, pancartes, lampadaires de récupération, dans l'optique de les réutiliser.

Ainsi, grâce à cette astuce, le maire a pu diviser la facture par sept pour créer un nouveau panneau de direction vers l'office de tourisme. Au lieu de 2500€ pour un panneau neuf, il a pu en recycler un pour 350€. Manque de chance, celui-ci ne rentrait pas dans la structure prévue à cet effet, ce qui a provoqué l'hilarité des internautes. 

Amusés par le maire adepte du système D, ces derniers ont aussi beaucoup ri quand la caméra a surpris ce dernier en flagrant délit de mensonge : afin de convaincre des touristes de se garer sur un parking un peu en périphérie d'Espelette, il leur a soutenu que le centre-ville se trouvait à 500 mètres. Or, la vraie distance était d'un kilomètre. Un petit mensonge que les visiteurs lui pardonneront aisément grâce au charme irrésistible du village. 

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles