Capitaine Marleau (France 3) Virginie Ledoyen : "Corinne Masiero a un peu dépoussiéré les héroïnes de la télé"

·1 min de lecture

Etre guest dans Marleau, c’est déjà une chance. Encore plus quand le tournage se déroule en Guadeloupe, non ?

Virginie Ledoyen : Effectivement, c’était plutôt chouette. Comme de retrouver Josée Dayan, vingt ans après Les Misérables (TF1). C’est vraiment un bonheur de travailler avec elle, qui porte un amour fou aux acteurs. Et puis, cette série est la rencontre de deux phénomènes que sont Josée et Corinne Masiero. Deux femmes assez singulières et super libres. Elles font ce qu’elles ont envie de faire, à leur manière, d’où, sans doute, le succès de Capitaine Marleau. Autant dire que ça me plaisait énormément de me retrouver dans leur univers.

Que pensez-vous du contraste entre votre personnage, Anne Duplessis, lunettes Ray-Ban sur le nez, et Marleau, avec sa chapka rouge sur la tête ?

Au départ, Anne a des a priori un peu idiots. Mais, bien qu’elles soient extrêmement différentes, notamment au niveau social, il y a un socle commun entre ces deux femmes, que leur force de caractère finit par rapprocher.

À lire également

Victoria Abril : "À cause de Capitaine Marleau, j’ai rompu une promesse..." (France 3)

Comment s'est passée votre rencontre avec Corinne Masiero ?

On s'était déjà croisées, mais... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi