Capitaine Marleau (France 2) - Béatrice Dalle : "On peut me demander de tout faire, je suis foldingue !"

·1 min de lecture

Une brune au caractère trempé, au milieu de cabanes d’ostréiculteurs et de pêcheurs près de Royan, cela vous a-t-il rappelé l’atmosphère de 37°2 le matin ?

Béatrice Dalle : (Elle emploie directement le tutoiement, ndlr) C’est vrai, t’as raison. Il y a des moments où je pensais au film (tourné en 1985 dans le Sud, à Gruissan). Surtout dans un grand chalet qui nous servait de cantine.

Qu’est-ce qui vous a attirée chez Alice, votre personnage ? Son côté louve, blessée par la vie ?

Non, car, de toute façon, je n’imagine jamais que je joue un personnage autre que moi. J’amène tout ce que je veux, tout ce que je suis ! D'ailleurs, ma mère me dit toujours : « La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu’elle a », alors, c’est ce que je fais, en mon âme et conscience !

Quelles sont les raisons qui vous font accepter un projet ?

L’envie de partir à l’aventure avec des gens qui me plaisent. Seul l’échange m’importe. Avec Josée (Dayan, la réalisatrice), ça faisait un moment que l’on voulait faire quelque chose ensemble. Et puis elle a tourné avec beaucoup de comédiens que je connais… dont Rupert Everett. Ça la situe en haut dans mon estime. Corinne Masiero, je ne la connaissais qu’à travers ses films, où elle joue tellement juste ! J’avais aussi entendu, de sa part, des déclarations très gentilles à mon égard. Je n’ai donc pas été surprise de découvrir une très belle personne, très humaine, très touchante.... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi