Publicité

Cap-Vert: à l'Atlantic Music Expo, un groupe de musique en hommage au poète Ano Nobo

Au Cap-Vert, depuis lundi 1er avril s’est ouvert pour trois jours l’Atlantic Music Expo, important marché où des artistes présentent leur projet devant des professionnels venus de toute la planète. À cette occasion, rencontre avec un groupe de doyens de l’île de Santiago, des musiciens qui n’ont qu’un idéal : faire entendre une légende de l’archipel, le poète et chanteur Ano Nobo, disparu en 2004.

Avec notre envoyé spécial à Praia, Guillaume Thibault

Pour cette dixième édition du Atlantic Music Expo, au Cap-Vert, et comme chaque année, tous les concerts de l’AME sont gratuits et se tiennent dans la ville de Praia.

Si le surnom de Pascoal, « El bruto », fait référence à son passé de combattant, c’est aussi sur scène un immense bonhomme, au sourire si grand, touchant, attachant. Ainsi qu'une voix, une guitare, pour rendre hommage à son père spirituel, avec son groupe Ano Nobo Quartet. « Ano Nobo, c’est tout ça ensemble, c’est un père, c’est une idole, c’est un maître, un ami. C’est tout ça ensemble », confie Pascoal.

L’histoire dit que le poète et musicien Ano Nobo a écrit et composé près de 400 chansons et autant de poèmes qui ont raconté notamment la lutte pour l’indépendance et l’émancipation des colonies lusophones. C’est cette histoire que Pascoal et ses compagnons souhaitent faire préserver à travers leurs musiques. « Il y a beaucoup d’œuvres d'indignation, mais beaucoup d’autres ont été censurées par lui-même parce qu’il ne pouvait pas dire certaines choses. »


Lire la suite sur RFI