CAP et BTS : un millier d'élèves non-évalués pendant le confinement saisissent la médiatrice de l'Education nationale

·1 min de lecture
*
*

Si le contrôle continu a fait des heureux dans les filières générales, il a au contraire fait quelques mécontents et déçus dans certaines filières professionnelles. Ce vendredi 17 juillet, la médiatrice de l'Education nationale, Catherine Becchetti-Bizot, a en effet annoncé sur franceinfo qu'un millier d'élèves, notamment en BTS et CAP, l'avaient saisie, insatisfaits de s'être vus refuser leur diplôme sur la base d'un contrôle continu parfois insuffisant.

Des élèves trop en entreprises

"Alors que les académies avaient fini par accepter que les évaluations soient faites sur la base du contrôle continu, on n'avait pas prévu que les jurys seraient plus rigoureux que les services des examens", a indiqué la médiatrice de l'Education nationale. Certains élèves se sont en effet vu refuser leur diplôme à cause de retours trop rares de leurs professeurs sur leur bulletin scolaire, notamment parce qu'ils sont pour beaucoup davantage en entreprise qu'à l'école. Les professeurs "considéraient qu'ils n'avaient pas les éléments pour apprécier le travail de ces élèves", a expliqué Catherine Becchetti-Bizot. "Certaines personnes ont le sentiment qu'on les renvoie en septembre pour passer leurs épreuves professionnelles alors qu'en fait elles avaient suivi la formation de manière rigoureuse et sérieuse pendant l'année, ajoute la médiatricede l'Éducation nationale

Lire la suite