Cantines scolaires: Castex ne siffle pas la fin de la cacophonie gouvernementale

Astrid de Villaines
·Cheffe du service politique
·1 min de lecture
Jean Castex, Premier ministre (Photo: AFP)
Jean Castex, Premier ministre (Photo: AFP)

POLITIQUE - Y a-t-il un pilote dans l’avion? Alors qu’une polémique autour de la décision du maire de Lyon de distribuer un menu unique sans viande dans les cantines pour des raisons sanitaires divise le gouvernement, Jean Castex n’entend pas s’exprimer sur ces “polémiques stériles”, a indiqué Matignon au HuffPost ce 22 février.

“Monsieur Covid”, comme l’ont surnommé certains proches d’Emmanuel Macron, a sans doute d’autres “chats à fouetter”, comme nous l’indiquait un conseiller ministériel, alors qu’un confinement local a été décidé à la mi-journée pour les deux prochains week-ends dans les Alpes-Maritimes à cause de la situation sanitaire.

Silence radio

Il n’empêche. Depuis le 11 février et le débat qui a opposé Marine Le Pen à Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, sur France 2, la majorité se divise sur la thématique de l’identité et de la laïcité. Aucune réaction du chef du gouvernement après la qualification polémique de “molle” à l’égard de la dirigeante d’extrême droite par son ministre de l’Intérieur.

Nouvel épisode, la semaine dernière, avec sa ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, qui se met à dos la communauté scientifique dont elle a la charge en proposant une enquête sur un supposé “islamo-gauchisme” qui “gangrène” l’université française. Recadrage du CNRS et des instances missionnées, suivi de celui du porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, obligé de redéfinir ses priorités...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.