Cantines : les prix vont augmenter dans de nombreuses villes

À ce jour, seules 20 % des collectivités ont accepté d'augmenter les tarifs pour répondre à l'appel des professionnels de la restauration, mais d'autres pourraient suivre.

Début novembre, les professionnels de la restauration collective demandaient à leurs clients – les collectivités et les établissements scolaires notamment – une hausse d'"au moins 9 %" de leurs contrats, eu égard aux différentes hausses. Dans le cas contraire, ils demandaient à pouvoir "rompre les contrats", précisait le Syndicat national de la restauration collective (SNRC). Un appel qui a été entendu, selon Le Parisien, par une collectivité sur cinq. Ces collectivités ont accepté début janvier de revoir leurs prix à la hausse, très souvent des "petites communes de mois de 20.000 habitants", décrypte le président du SNRC, aussi directeur des relations institutionnelles chez Sodexo. Si ces communes ne "représentent que 10 % du chiffre d'affaires", cela va dans le sens de leur appel de novembre.

Les professionnels alertent sur les hausses des prix de l'énergie, des ingrédients, et rappellent que "la grille des salaires de la branche a été revalorisée de plus de 7 %". Ces hausses sont inévitablement répercutées sur les parents. Nos confrères citent l'exemple de la commune de Valbonne dans les Alpes-Maritimes, où le contrat a été réévalué avec Elior. Résultat : une hausse de 10 % à la cantine et un plafond pour les plus aisés relevé à 7,4 € au lieu de 4,5 €. La Ville indique qu'elle ne pouvait "pas supporter" seule la revalorisation tarifaire, puisqu'il a fallu aussi augmenter le salaire des agents de surveillance dans le même temps.

Des solutions pour réduire les coûts

À Valbonne, où la colère gronde, la mairie assume (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Sodexo : des enfants n'ont rien mangé à la cantine, faute de stocks suffisants

Quelles sont les capacités des missiles Aster achetés par la France ?
Grève du 31 janvier contre la réforme des retraites : les premiers cortèges sont partis
L'inflation repart à la hausse au mois de janvier
La France enregistre une croissance de 2,6% en 2022
La Sécu déconventionne deux centres de santé après avoir découvert de fausses facturations