Cantal : le secteur de la fibre optique crée des emplois

À Aurillac (Cantal), pour apprendre à raccorder des fils plus fins qu'une aiguille, les gestes doivent être précis et minutieux. D'ici quelques mois, Anna Vergnes sera installateur de fibre optique ; une reconversion pour cette ancienne commerciale de 29 ans. "Au premier confinement, j'ai compris que le commerce, c'était pas utile [...] j'ai eu envie de faire quelque chose d'utile, qui me valorisait", confie l'étudiante. Comme elle, 200 élèves ont six mois pour tout apprendre, des fils de cuivre pour l'ADSL aux câbles de fibre optique. 1 500 élèves formés ces huit dernières années Dans le département rural du Cantal, les demandes de raccordement à la fibre explosent. Des habitants isolés attendent leur nouvelle connexion 300 fois plus rapide. Le secteur est en tension : il manquerait plus de 10 000 techniciens. "Quand on voit le développement de la fibre dans le Cantal et dans toute la France, il y a du métier pour longtemps", glisse Florian Constant, également étudiant en formation installateur de fibre optique. Au total, 1 500 élèves ont été formés au métier dans le Cantal ces huit dernières années.