Le "cannibale de Ventas" condamné pour le meurtre de sa mère en Espagne

·2 min de lecture

Un homme qui était jugé pour le meurtre de sa mère en Espagne a été condamné à 15 ans de prison.

Un Espagnol qui était jugé depuis plusieurs semaines a été condamné à 15 ans de prison pour le meurtre de sa mère. Surnommé le «cannibale de Ventas», il était en «possession de ses facultés mentales au moment des faits», a estimé la justice qui a confirmé qu’il allait donc bien purgé sa peine en prison. Les faits se sont déroulés en 2019. «El Pais» rapportait en avril que le fils d'aujourd'hui 28 ans prenait le petit-déjeuner avec la victime sexagénaire ans lorsqu’il s’est mis à l’attaquer, l’étranglant à mort. Il a ensuite découpé le corps avec une scie de menuisier et des couteaux de cuisine pour tenter de faire disparaitre son corps. D’après le quotidien espagnol, il aurait ensuite donné des bouts de son cadavre à son chien et en aurait lui-même fait cuire et mangé quelques-uns durant les 15 jours qui ont suivi le crime. Il aurait stocké d’autres morceaux «dans plusieurs récipients en plastique dans l'appartement et dans le réfrigérateur», explique le parquet. Cette affaire, qui s’est déroulée dans le quartier de Las Ventas, à Madrid.

Un adolescent perturbé

C’est une proche qui avait signalé la disparition de sa mère, inquiète de ne pas avoir de nouvelles. Lorsque la police est arrivée chez la victime, elle a trouvé le suspect qui a laissé entrer les agents et a raconté son histoire. Mais aujourd’hui, l’homme de 28 ans dit ne plus se souvenir de rien, expliquant avoir entendu «des voix à la télévision et dans (sa) tête» lui demandant de tuer sa mère. Au moment du meurtre, Alberto S-G était sous le coup d’une ordonnance de non-communication auprès de sa mère.

Au tribunal, il a raconté être tombé dans la drogue dès ses 13 ans. A partir de ses 16 ans, il se serait mis à entendre des chuchotements dans sa tête et son(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles