Cannes : le tableau d’une retraitée authentifié comme un Raphaël ?

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
« C’est une œuvre d’intérêt patrimonial majeur. Elle a sa place dans un grand musée », estime l’historienne de l’art. (illustration)
« C’est une œuvre d’intérêt patrimonial majeur. Elle a sa place dans un grand musée », estime l’historienne de l’art. (illustration)

Le monde de l'histoire de l'art est plein de découvertes. Depuis près d'un siècle, la Côte d'Azur a peut-être hébergé une peinture de Raphaël, l'un des plus grands artistes de la Renaissance italienne, détaille Nice-Matin. Une retraitée de 72 ans, qui vit à Cannes, est persuadée qu'elle a hérité de son père un authentique Madone aux ?illets. Une longue enquête pourrait lui donner raison.

Laure Chevalier, historienne de l'art spécialisée dans la traçabilité des ?uvres, travaille sur le sujet depuis 9 ans. Pour mener l'enquête, elle étudie toutes les pistes : analyse des pigments, biographie du peintre, style mais a aussi recours à la technologie de pointe : réflectographie, infrarouge, fluorescence X? Certaines des techniques sont les mêmes que celles utilisées par Perseverance, le robot de la Nasa envoyé sur Mars. Aujourd'hui, elle n'a plus aucun doute. « C'est une ?uvre d'intérêt patrimonial majeur. Elle a sa place dans un grand musée. Ma profonde conviction, fondée sur l'imagerie et les analyses scientifiques, c'est qu'elle est bien de Raphaël. »

L'autre Madone aux ?illets

Une autre ?uvre, baptisée la Madone aux ?illets et attribuée à Raphaël, trône déjà à la National Gallery de Londres. Le musée britannique en a fait l'acquisition en 2004, pour 32,5 millions d'euros. L'experte juge qu'il existe deux versions de cette peinture. Celle présente sur la Côte d'Azur pourrait être l'original ou bien une seconde version terminée par Ridolfo del Ghirlandaio, un pro [...] Lire la suite