Cannes: le cri de Spike Lee contre les "gangsters" qui dirigent le monde

Premier réalisateur noir à présider le jury cannois, Spike Lee a placé d'emblée le Festival de Cannes sous le signe de la lutte, dénonçant pêle-mêle avec les autres membres du jury la politique de Poutine et Bolsonaro, ou les discriminations raciales et de genre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles