Cannes 2024: la réalisatrice Benita Jacques propose un autre regard sur l’histoire de l'Afrique

À Cannes, alors que le festival international du film 2024 bat son plein, la réalisatrice haïtienne Benita Jacques est venue présenter son film anthropologique L’Afrique berceau de l’humanité et des civilisations modernes. Elle y propose un autre regard sur la très longue histoire du continent. Rencontre.

Avec notre envoyée spéciale à Cannes, Houda Ibrahim

L’Afrique berceau de l’humanité et des civilisations modernes, un film anthropologique de Benita Jacques, réalisatrice et productrice d’origine haïtienne qui vit à Montréal, a été projeté le 15 mai 2024 au Pavillon Afriques au marché du film de Cannes. Elle avait remporté l’année dernière le prix du meilleur long métrage documentaire au festival du film panafricain organisé également à Cannes.

Douze ans de préparation

Son film, qui lui a demandé douze ans de préparation et de travail, doit son titre à une exposition qu’elle a pu voir à Dakar où elle a commencé son parcours initiatique. Le musée des Civilisations noires accueillait alors une exposition intitulée « Afrique, berceau de l'humanité et des civilisations modernes». Cela devient le titre de son documentaire. C’est d’ailleurs au Sénégal que Benita Jacques a commencé sa recherche sur les traces de ses ancêtres africains transportés en Haïti.

Pour reconstituer l'histoire, elle rencontre des chercheurs et des historiens dont les livres sont des références sur l'Afrique pré-esclavage. En leur compagnie, elle parcourt le temps et l'espace afin de trouver des témoignages spirituels, architecturaux et historiques. Dans son film, 17 intervenants sont issus de l’Unesco.


Lire la suite sur RFI