Cannes 2022: Diam's explique pourquoi elle a réalisé le documentaire "Salam"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Diam's en 2010 - FAYEZ NURELDINE / AFP
Diam's en 2010 - FAYEZ NURELDINE / AFP

La rappeuse Diam's, qui a cessé toute apparition médiatique depuis une décennie, sera l'une des invitées surprises du prochain festival de Cannes. Elle présentera en avant-première le documentaire Salam, dans lequel elle reviendra sur son parcours et elle se racontera "à cœur ouvert".

Dans un texte publié ce week-end sur son compte Instagram, l'ancienne rappeuse explique pourquoi elle a accepté de confier son histoire aux réalisatrices Houda Benyamina (Divines) et Anne Cissé, après avoir refusé des dizaines de sollicitations pendant des années:

"J'avais comme le sentiment que l'on me demandait de donner les clefs de ma vie pour que d'autres puissent en faire un film. Un spectacle. Ma dépression, mes souffrances, ma quête, ma reconnaissance: un film? Un divertissement? J'ai été touchée que l'on s'intéresse à mon parcours mais il m'était impossible de laisser des inconnus parler à ma place... Alors j'ai repris la plume. Celle avec laquelle j'ai toujours aimé me livrer."

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

"Un récit humain"

Avec Salam, qui signifie "paix" en arabe, Diam's a choisi de "retourner sur (ses) traces et faire voyager le spectateur avec (elle)": "Replonger dans mes souvenirs et leur redonner vie avec ma plume et ma caméra. Retrouver ma mémoire dans les lieux qui m'ont marquée, retrouver les gens qui m'ont tant apporté et qui m'ont aidée à me construire."

Et Diam's de conclure: "Salam m'a offert les moyens de raconter, avec ma vision, mon émotion et mes mots ce que j'appelle: ma vérité." Selon elle, chaque spectateur pourra se reconnaître dans son parcours:

"C'est un récit humain, et une quête qui peuvent faire écho à l'histoire de tant de gens qui se demandent comment trouver la paix intérieure alors qu'ils se sont perdus dans le labyrinthe de la vie."

L'ancienne rappeuse, qui s'est convertie à l'islam en 2008 et a abandonné sa carrière en 2012, a réduit ses apparitions médiatiques au cours de la précédente décennie. En octobre 2018, la chanteuse Vitaa déclarait à La Provence que Diam's avait quitté la France et vivait à l'étranger. D'après Public, c'est en Arabie Saoudite qu'elle aurait élu domicile.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles