Cannes 2021: à quelques heures de la clôture, quels sont les favoris pour la Palme d'or?

·2 min de lecture
La Palme d'or du Festival de Cannes. - -
La Palme d'or du Festival de Cannes. - -

Ils sont 24 films en compétition et, ce samedi soir, le public découvrira lequel repartira avec la Palme d'or du Festival de Cannes 2021. Le jury présidé par Spike Lee annoncera le résultat de son vote peu après 20 heures. Si, durant la dernière édition, chacun pressentait que Parasite du Coréen Bong Joon-ho allait s'imposer, le mystère reste entier cette année:

"Personne, aujourd'hui, ne peut dire: 'C'est sûr, c'est cette Palme d'or-là qui va se détacher'", assure Mathieu Charrier, journaliste cinéma à Europe 1, sur BFMTV.

"Beaucoup de très bons films"

Car beaucoup des films présentés cette année ont éveillé l'intérêt de la Croisette, de la presse et du public: la comédie musicale Annette de Leos Carax, le sulfureux Titane de Julia Ducournau, Benedetta de Paul Verhoeven... Un véritable "grand écart" pour Xavier Leherpeur, journaliste cinéma de L'Obs: "Des films magnifiques, super, et des trucs qu'on n'aurait jamais pensé un jour voir en compétition ici sur la Croisette."

"Il n'y a pas eu de grand film qui explose, mais il y a eu beaucoup de très bons films", abonde Fabrice Leclerc, son homologue à Paris Match. Car cette année, il n'y a pas eu un film qui mette tout le monde d'accord.

Pourtant, tous les trois s'accordent sur Annette, qui a ouvert le festival le 6 juillet: un film "magnifique" selon Xavier Leherpeur, tandis que Fabrice Leclerc loue "un exercice totalement brillant de cinéma".

André Dussollier, prix d'interprétation?

S'il reste difficile d'établir un pronostic pour la Palme, quelques noms commencent à se murmurer pour les prix d'interprétation. André Dussollier a bouleversé la Croisette dans Tout s'est bien passé de François Ozon, aux côtés de Sophie Marceau, dans le rôle d'un homme qui demande à ses filles de l'aider à mourir.

Et pourquoi pas un prix d'interprétation pour la decouverte Renate Reinsve, rôle principal du film Julie (en 12 chapitres), du réalisateur norvégien Joachim Trier? "Ce film parle de ces femmes d'aujourd'hui, trentenaires, qui n'ont pas nécessairement envie d'avoir des enfants, qui ont envie de s'épanouir dans leur vie personnelle et professionnelle", explique Mathieu Charrier. "Elle compose ce rôle pendant plus de deux heures et quand vous en sortez, vous êtes forcément tombé amoureux d'elle."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles