Cannes 2020 : les films labélisés reflètent un Festival qui veut exister coûte que coûte

Jacky Bornet

Festival de Cannes 2020 pas mort ! ne cesse de scander son délégué général Thierry Frémaux depuis l’annonce de son annulation sous sa forme habituelle. La sélection annoncée mercredi 3 juin est à l’image des exigences du festival. Malgré des absences cuisantes, pour certaines comblées l'an prochain, on y retrouve la fidélité à des réalisateurs majeurs, la reconnaissance de cinéastes confirmés pour la première fois présents, la présence de nombreux premiers films, et la continuité de l’intérêt porté au documentaire et à l’animation.

Les absents

Thierry Frémaux a commencé l’annonce de cette sélection en précisant que nombre de cinéastes majeurs ont préféré garder leur film pour la 74e édition en 2021, sans toutefois les nommer. Il l’avait toutefois déjà fait en citant le nouveau film de Paul Verhoeven (Elle), Benedetta, avec Virginie Efira en nonne du XVe siècle faisant des miracles. Il sera donc présent sur la Croisette en mai prochain.C’était également le retour annoncé de Léos Carax avec Annette, où sont réunis Adam Driver, Marion Cotillard, Simon Helberg et la chanteuse Angèle qui fait ses premiers pas au cinéma. L'histoire d'un couple hollywoodien et de leur fille Annette, une enfant mystérieuse au destin exceptionnel.

Les fidèles

Parmi les "habitués" du Festival de Cannes figure en tête de liste François Ozon qui présente Eté 85. L’histoire de la rencontre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi