Cannes 2019 : "Sybil", coup de projecteur sur les studios lyonnais au festival

Chrystel Chabert

On connaîtra dans quelques heures le palmarès du Festival de Cannes 2019. Sélectionné en compétition officielle, Sybil, le nouveau film de Justine Triet fait partie des favoris notamment pour le Prix d'interprétation féminine, le nom de Virginie Efira étant cité dans les pronostics.

Pour sa deuxième collaboration avec Justine Triet (la première, c'était pour Victoria en 2016), l'actrice belge incarne une romancière devenue psychanalyste qui décide de reprendre l'écriture en s'inspirant de la vie d'une comédienne (Adèle Exarchopoulos).


Un bon exemple de ce qu'on peut faire en studio

Rien ne le laisse supposer, mais toutes les scènes intérieures, dont celles dans le cabinet de consultation, ont été tournées dans le studio Lumière 1 du Pôle Pixel de Villeurbanne, tout près de Lyon. Créé en 2009, cet espace de 800 m² a été occupé durant deux mois pour les besoins du film.


Sur ce film, on a complètement construit le cabinet de psy. Il y avait une histoire de confinement, de silence d'écoute qui était propre à ce qu'on pouvait faire en studio.

Serge Tachon - Directeur des studios

Pour Serge Tachon, "Sybil est un bon exemple de ce qu'on peut faire en studio. L'immense avantage quand on tourne en studio, c'est qu'on peut s'affranchir de la réalité. On part d'une feuille blanche [ndlr : le studio vide] et on voit exactement se construire ce qu'on souhaite."



Multiplier les possibilités de tournage

Créé en 2002 à Villeurbanne, le Pôle Pixel regroupe des entreprises (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.