Cannes 2019 : Quinzaine des Réalisateurs, un nouveau délégué général mais toujours le même esprit de curiosité

Jean-François Lixon
L’arrivée d’un nouveau délégué général marque le cinquantième anniversaire de la Quinzaine des Réalisateurs. L’Italien Paolo Moretti succède à Edouard Waintrop. La section parallèle du festival de Cannes conserve l’esprit d’origine caractérisé par son ouverture sur le monde et sur les cinématographies émergentes.

Exit Edouard Waintrop et l’éternel tee shirt noir marquant son attachement au mouvement anarchiste. L’ancien critique à Libération avait pris les rênes de la Quinzaine lors de son édition de 2012, il les laisse pour le cinquantenaire de la section à Paolo Moretti.

L’italien, né en 1975, a derrière lui une belle carrière de programmateur, aussi bien dans les festivals internationaux les plus prestigieux que dans la salle qu’il dirige à La Roche-sur-Yon. Le nouveau délégué général de la Quinzaine a travaillé très jeune pour le Centre Pompidou, la Cinémathèque espagnole à Madrid, la Cinémathèque portugaise, le Festival de Leeds, le Cinéma du Réel. Il a été conseiller de la programmation à la Mostra de Venise et programmateur au Festival du film de Rome. A cette liste incomplète s’ajoute donc désormais la responsabilité de l’une des importantes sections parallèles du festival de Cannes, aux côtés de La Semaine de la Critique et ACID.



Née d'une révolte

Créée au lendemain de 1968 par la Société des Réalisateurs de Films, la Quinzaine est née d’une révolte, celle de cinéastes, essentiellement issus de la Nouvelle Vague mais pas seulement. Ils voulaient en finir avec une vision glamour et paillettes du cinéma. Ce festival de Cannes, avorté en Mai 68 en grande partie de leur fait, ils (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi