Cannes 2018 - Girl : "Victor représente l'identité transgenre de manière complexe, élégante et mature" confie le réalisateur

MD
Présenté dans la catégorie Un Certain Regard, "Girl" est le premier film de Lukas Dhont. Coup d'essai remarquable et remarqué pour le jeune belge de 26 ans qui repartira, à minima, avec les honneurs. Rencontre.

Lara est une jolie blonde avec de grands yeux bleux. Elle a  16 ans et s'adonne corps et âme à la danse classique. Entre deux pointes, elle traverse les affres de l'adolescence avec prudence. A un détail près : Lara est une adolescente transgenre, dotée d'un pénis. Née dans un corps de garçon, elle s'adonne scrupuleusement à son traitement hormonal. En attendant que les médicaments ne fassent effet, elle camoufle son sexe sous des tonnes de sparadrap, espérant ainsi cacher tout attribut de sa masculinité. 

Premier film de Lukas Dhont, Girl a fait vibrer la Croisette lors de sa projection officielle, qui s'est soldée par une standing ovation. Sous les yeux du jury présidé par Benicio Del Toro, acteurs et réalisateur ne cachent pas leur émotion face à ce tonnerre d'applaudissement. Il faut dire que Girl aborde la question de la sexualité sans aucun jugement. Nos corps définissent-ils notre identité ? Comment se défaire des normes en douceur ? Pour incarner - à la perfection - cette héroïne, Lukas Dhont confie le premier rôle au jeune Victor Polster, dont le visage angélique crève l'écran. 

En lice dans la catégorie Un Certain Regard, ce long métrage concourre également pour la Caméra d'Or et la Queer Palm. Palmarès prévu le 19 mai, en attendant la sortie du film, prévue le 10 octobre.