Cannes 2017 : la sélection de films Netflix contestée par les salles de cinéma

Brigitte Baronnet

Au lendemain de l'annonce de la sélection du Festival de Cannes, les salles de cinéma ont fait part de leur mécontentement quant au choix de deux films en compétition, Okja de Bong Joon-Ho et The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach, tous deux distribués par la plateforme Netflix.

Dans un communiqué, la Fédération nationale des cinémas français (FNCF), qui représente les exploitants de cinéma, regrette que le Festival de Cannes ait retenu "deux films acquis ou financés par Netflix, sans que le conseil d'administration (du festival), dont elle est membre, n'ait été consulté". Les salles de cinéma "contestent ce choix" fait "sans concertation". "Si des films du Festival de Cannes contrevenaient à la réglementation en vigueur sur la chronologie des médias, par exemple en étant diffusés sur internet simultanément à une sortie en salles, ils seraient passibles de sanctions par le CNC ! Et qu'en sera-t-il demain, si des films du Festival de Cannes ne sortaient pas en salles, remettant ainsi en cause leur nature d'oeuvre cinématographique ?".

La FNCF "souhaite qu'une clarification rapide soit faite afin que soit confirmé que ces oeuvres pourront sortir dans les salles de cinéma en respectant le cadre réglementaire en vigueur, qui est le fondement de l'exception culturelle".


Dustin Hoffman dans "The Meyerowitz Stories" de Noah Baumbach, l'un des films cannois de Netflix

Okja de Bong Joon-Ho et The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach seront diffusés sur Netflix dans le courant de l'année, pour les abonnés de la plateforme dans les pays où le service est disponible. Mais une sortie en salles n'est pas exclue pour Okja, a indiqué Thierry Frémaux lors de la conférence de presse.

Outre les exploitants de salle, le choix de sélectionner des films Netflix a également été fortement critiqué par le distributeur Le Pacte, dont les films sont très souvent sélectionnés à Cannes. Le Pacte distribue notamment cette année Les Fantomes d'Ismaël d'Arnaud Desplechin, qui fera l'ouverture du Festival. Pour Jean Labadie, patron du Pacte, la chronologie des médias est mise à mal par cette sélection de films Netflix.

Rappelons que la présence de films Netflix en compétition est une situation jusqu'ici inédite, mais la plateforme était présente au Marché du film de Cannes, où elle avait notamment acheté les droits de distribution de Divines l'année dernière, ou encore Sand Castle qui sera bientôt disponible sur Netflix. Pour l'anecdote, Netflix avait aussi acquis un autre film cannois, The Disappearance of Eleanor Rigby, avec James McAvoy et Jessica Chastain, sélectionné à Un Certain Regard il y a quelques années.

Netflix cherche en tout cas à se rapprocher des festivals, qu'il s'agisse de Cannes ou d'autres comme Sundance par exemple. Le grand gagnant de Sundance 2017 I Don’t Feel At Home In This World Anymore de Macon Blair sera en effet disponible sur Netflix.

La présence de Netflix, l'arrivée des séries, les temps forts de la sélection... On débriefe la conférence de presse de Cannes 2017 :

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages