Cannes 2013 : la revanche de Bérénice Bejo

Eric Ratiarison
News stars

Dimanche soir, La vie d'Adèle, le film réalisé par Abdellatif Kechiche avec Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, a remporté la Palme d'or lors de la cérémonie de clôture du 66ème festival de Cannes. Une récompense attendue par la plupart des critiques et des observateurs. Il s'agit de la première Palme d'or française depuis Entre les murs de Laurent Cantet en 2008. Malgré le fait qu'il faille se réjouir de la victoire de ce film, l'événement de la soirée vient de Bérénice Bejo qui a remporté le prix d'interprétation féminine.

C'est une récompense qui intervient deux ans après la sélection de The Artist pour le festival de Cannes, un an après que cette pellicule en noir et blanc ait reçu le prix du meilleur film aux Oscars et un an également après que la franco-argentine ait obtenu le César de la meilleure actrice pour le long-métrage de Michel Hazanavicus. Il s'agit là d'une forme de revanche pour celle qui, pendant la promotion de The Artist, était systématiquement reléguée au second plan derrière Jean Dujardin. Il faut croire que c'est le destin qui l'a amenée à l'emporter ce soir car initialement c'est Marion Cotillard qui devait tenir son rôle dans Le Passé. Au final, elle a eu un prix et sa performance a été saluée par le jury dirigé par Steven Spielberg. Et si Bérénice Bejo était la nouvelle Marion Cotillard ?

Retrouvez cet article sur CloserMag.fr

Scarlett Johansson dans la peau d'Hillary Clinton ?
Enterrement de Georges Moustaki : Guy Bedos, Cali et Véronique Genest lui rendent hommage
Kate Middleton : sa cousine, Katrina Darling, se dénude pour la bonne cause
Angelina Jolie : sa tante est décédée des suites d’un cancer du sein
Cannes 2013 : revivez la montée des marches de la palme d'or La vie d'Adele