Aux États-Unis, le cannabis va être reclassé comme substance moins dangereuse

Le secteur du cannabis était euphorique, jeudi, après l'annonce par l'administration Biden d'une procédure visant à reclasser le cannabis comme substance moins dangereuse, présentant un risque de dépendance modéré à faible.

Le gouvernement Biden a officiellement lancé, jeudi 16 mai, une procédure pour reclasser le cannabis comme substance moins dangereuse, un tournant attendu dans la décriminalisation de la marijuana aux États-Unis et le développement d'une industrie.

Le ministère américain de la Justice a proposé de sortir le cannabis de la catégorie 1 des substances considérées au niveau fédéral comme très addictives et sans utilisation légale à des fins médicales. La catégorie 1 est la plus élevée de la nomenclature et comprend notamment l'héroïne, le LSD ou l'ecstasy.

Le gouvernement propose d'inscrire désormais le cannabis en catégorie 3, qui concerne des substances présentant un risque de dépendance modéré à faible. Parmi elles, figurent notamment certains médicaments à la codéine.

La proposition sera soumise à la décision de l'Agence antidrogue américaine (DEA). La mise en mouvement officielle du gouvernement Biden dans ce dossier n'est pas une surprise, car une première information avait fuité en ce sens fin avril.

"Cette décision est monumentale", a réagi, jeudi, l'organisation de défense des droits des Afro-américains NAACP, sur X (ex-Twitter). "Beaucoup trop d'Américains noirs ont été victimes d'un système conçu pour causer leur perte. Nous soutenons la décriminalisation du cannabis."


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Aux États-Unis, la dangerosité du cannabis va être revue à la baisse par le gouvernement fédéral
En France, l'euphorie naissante pour le cannabis à usage médical
Marie Jauffret-Roustide : "Un des objectifs de la légalisation du cannabis est la sécurité publique"