Cannabis thérapeutique : "Au bout d'une demi-heure, je ne souffre plus", témoigne une utilisatrice régulière

franceinfo, Solenne Le Hen
Sous morphine depuis un accident il y a 40 ans, Chantal trouve aujourd'hui dans le cannabis une manière efficace de stopper ses douleurs. 

Le cannabis thérapeutique sera-t-il testé dès l'an prochain par des milliers de patients français ? L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) doit dire jeudi 11 juillet, si oui ou non elle donne son feu vert à une telle expérimentation : proposer à des patients du cannabis thérapeutique pendant un à deux ans, pour soulager leurs douleurs, et ensuite évaluer l'intérêt de généraliser la pratique à certaines maladies.

Une expérimentation très attendue par les malades

Des milliers de malades attendent avec impatience cette expérimentation. Parmi eux, nombreux sont ceux qui en consomment déjà illégalement, comme Chantal, une sexagénaire que franceinfo a rencontrée.

Dans son congélateur, "à côté des glaces et du poisson", un sachet de fleurs de cannabis. "Quand c'est bien enfermé, il n'y a pas d'odeur qui sort", sourit-elle. Ces fleurs, elle s'en fait des tisanes, ou bien elle les inhale avec une sorte de cigarette électronique. Elle a aussi, sur l'un des rayons de son frigo, un petit flacon d'huile de cannabidiol, la substance active du cannabis : une huile réservée, dit Chantal, "quand vraiment j'ai très, très, très mal".

L'huile, c'est quand les médicaments ne font plus effet. Avec ça, au bout d'une demi-heure, je ne souffre plus.

Chantal

à franceinfo

"Je prends deux gouttes dans une cuillère de miel, je mets sous la langue et je laisse fondre. La douleur s'apaise, et généralement, après, je dors. Je suis tellement épuisée par la douleur que (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi