Le cannabis n'est "pas meilleur pour soulager la douleur qu'un placebo", révèle une étude

Le cannabis peut être consommé pour ses effets récréatifs mais aussi pour son effet relaxant. En France, son usage est interdit et passible d'une amende de 200 €. Mais depuis le 7 octobre 2020, sa consommation est autorisée, sous certaines conditions, comme traitement pour réduire les douleurs.

Une nouvelle recherche publiée le 28 novembre dans la revue Journal of the American Medical Association, révèle que le cannabis thérapeutique n'est pas plus efficace que le placebo.

Pour en arriver à cette conclusion, les auteurs ont analysé 20 études portant sur près de 1 500 personnes. Ces études portaient sur l'efficacité de plusieurs produits à base de cannabis (THC, CBD, cannabis synthétique etc.) sur différents types de douleurs telles que la douleur neuropathique, ou la sclérose en plaques. Les méthodes d'administration variaient également : prise de pilules, sprays, l'huile et inhalation.

Parmi les participants, 62% étaient des femmes et elles étaient âgées de 33 à 62 ans. La plupart des études ont été menées dans les pays occidentaux comme les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France, mais aussi dans les pays d'Amérique du Sud et du Proche Orient à l'image du Brésil et d'Israël.

"Notre méta-analyse a montré que la douleur était notée comme étant significativement moins intense après un traitement avec un placebo, avec un effet modéré à important selon chaque personne, explique Filip Gedin, l'un des chercheurs dans un article paru dans The Conversation. Notre équipe (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment remplacer la cigarette du matin ?
Quels sont les premiers symptômes de la maladie d'Alzheimer ?
Quel rituel peut-on avoir pour remplacer la cigarette ?
Peut-on allaiter si l’on est séropositive au VIH ?
Troubles anxieux généralisés : la méditation de pleine conscience aussi efficace que les psychotropes