Le cannabis médicinal autorisé en Argentine

Libération.fr

Les sénateurs argentins ont adoubé, mercredi, une nouvelle politique concernant l’usage de la drogue. Les patients sous prescription médicale pourront se fournir en huile de cannabis auprès d’organismes de santé habilités. Gratuitement, même, pour des pathologies comme l’épilepsie ou l’autisme. La culture de la plante de chanvre (Cannabis sativa) reste toutefois interdite. Le texte, voté par les députés en novembre, en était à l’ultime étape de son adoption. La mesure devrait rapidement entrer en vigueur.

Dans un pays en proie, comme ses voisins, à la violence liée au trafic de drogue, la dépénalisation n’est pas anodine. «Cette décision ouvre une première porte à la régulation du trafic, analyse Darío Rodríguez, chercheur à la Sorbonne et spécialiste de l’Argentine. Il y a une prise de conscience : les pratiques coercitives ne fonctionnent pas. Les dirigeants doivent changer leur angle d’attaque pour se recentrer sur la dépénalisation avec un accompagnement grâce à des politiques publiques axées sur le social et la santé.» Pas d’emballement toutefois : «On est encore loin d’une dépénalisation totale. C’est un premier pas qui va déterminer la direction à prendre», tempère-t-il. En modèle, le chercheur cite l’exemple de l’Uruguay. En 2013, ce pays de 3,4 millions d’habitants a ouvert une nouvelle voie, sous la houlette de l’étonnant président Pepe Mujica, en légalisant et en encadrant la production et la consommation de cannabis. Chaque citoyen est autorisé à se procurer 40 grammes de drogue par mois en pharmacie, à en cultiver pour son propre usage ou à adhérer à un club de consommateurs.

Darío Rodríguez note que l’Uruguay est un cas à part : «On ne retrouve pas ce courage-là en Argentine. Les forces politiques ne sont pas les mêmes.» Toute l’Amérique latine est pourtant concernée. En 2012, le président du Guatemala, Otto Pérez, avait appelé à une légalisation des drogues sur l’ensemble du continent sud-américain. Mais le chemin sera long. Au cœur d’un scandale de (...) Lire la suite sur Liberation.fr

La barre des 5 millions de réfugiés ayant fui la Syrie a été franchie
Le Portugal va rétablir temporairement les contrôles aux frontières pendant la visite du pape François
L’Autriche veut exclure les travailleurs européens des nouveaux emplois
Dé/reforestation
15

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages