Canicule: records de température battus au Royaume-Uni et en Irlande

Avec un mercure dépassant les 40°C mardi 19 juillet, le Royaume-Uni a battu par deux fois son record de température dans la même journée.
Avec un mercure dépassant les 40°C mardi 19 juillet, le Royaume-Uni a battu par deux fois son record de température dans la même journée.

Avec un mercure dépassant les 40°C mardi 19 juillet, le Royaume-Uni a battu par deux fois son record de température dans la même journée.

CANICULE - La température a dépassé ce mardi 19 juillet le seuil des 40°C au Royaume-Uni, une première dans ce pays frappé comme le reste de l’Europe occidentale par une canicule qui occasionne de nombreux de feux de forêts.

Le mercure a dépassé le record jamais atteint au Royaume-Uni avec 39,1 degrés en fin de matinée à Charlwood, au sud de Londres, a annoncé le Met Office. Le dernier record britannique remonte au 25 juillet 2019, avec 38,7 degrés relevés à Cambridge (sud-est).

Quelques heures plus tard, ce nouveau record a été battu à Londres où le seuil symbolique des 40°C a été dépassé avec quelque 40,2°C à l’aéroport de Londres-Heathrow dans l’ouest de la capitale. “Pour la première fois, 40 degrés Celsius ont été provisoirement dépassés au Royaume-Uni”, annonce le Met Office.

Lundi, 38,1°C ont été relevés dans l’est de l’Angleterre, température la plus élevée cette année, la troisième jamais enregistrée au Royaume-Uni. Et le pays a vécu sa nuit la plus chaude jamais recensée entre lundi et mardi, avec des températures qui par endroits ne sont pas descendues sous les 25 degrés, a annoncé le Met Office.

33°C enregistrés à Dublin, un record

L’Irlande subit également cette intense chaleur. Le thermomètre ayant atteint la barre des 33°C lundi dans plusieurs endroits de la capitale irlandaise, il s’agit d’un record pour le pays depuis plus d’un siècle à en croire les données de Met Eireann. Le précédent record historique date de 135 ans et s’établissait à 33,3°C au château de Kilkenny, en 1887.

Selon les données relevées par l’agence météorologique irlandaise à Dublin dans le Phoenix Park, l’un des plus grands parcs d’Europe, cette température de 33°C est la plus chaude jamais enregistrée en juillet dans le pays. Une température qui est de 12,8°C au-dessus des normales de saison pour l’Irlande.

Vigilance extrême autour des transports en commun britanniques

Le ministre des Transports Grant Schapps a souligné sur la BBC que “non”, les transports publics du pays n’étaient pas en mesure de gérer de telles chaleurs. Le gestionnaire du réseau ferré britannique a lui relevé la plus haute température jamais enregistrée sur un rail dans le pays: 62°C.

Le gouvernement a été accusé de prendre le phénomène à la légère. Le Premier ministre démissionnaire Boris Johnson a séché une réunion d’urgence sur la crise dimanche, préférant assister à un pot de départ, et le vice-Premier ministre Dominic Raab a dit aux Britanniques de “profiter du soleil”.

Des militants écologistes du groupe Extinction Rebellion ont brisé mardi matin des vitres de News UK, qui édite notamment le tabloïd The Sun, pour protester contre le traitement de la canicule dans certains médias.

“The Sun a choisi de mettre en une des images de femmes en bikinis, de plages et d’enfants heureux avec des glaces”, a dénoncé le groupe. Un autre tabloïd a titré lundi “Ce n’est pas la fin du monde, stay cool and carry on” (restez au frais et continuez).

À voir également sur Le HuffPost: Canicule ou vague de chaleur, comment faire la différence ?

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles