Canicule : l’alerte orange étendue à 69 départements

La barre des 40 degrès va être dépassée dans plusieurs villes ce lundi 18 juillet.   - Credit:MATHIEU THOMASSET / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
La barre des 40 degrès va être dépassée dans plusieurs villes ce lundi 18 juillet. - Credit:MATHIEU THOMASSET / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

L'épisode caniculaire qui s'abat sur l'Hexagone attend son point culminant : 15 départements sont en vigilance rouge, tandis que Météo-France a placé lundi après-midi 69 départements et l'Andorre en vigilance orange. Nul n'est plus à l'abri : le pic de cette 45e vague de chaleur recensée en France depuis 1947 touche la façade ouest, des Landes et du Gers jusqu'au Finistère.

Plusieurs records historiques de température ont été battus, de Brest à Biscarrosse, en passant par Nantes, lors de journée la plus chaude de cette vague de chaleur. Selon des valeurs provisoires relevées à 17 heures, le thermomètre a affiché 39,3 °C à Brest (contre un précédent record de 35,1 °C en août 2003), 39,5 °C à Saint-Brieuc (contre 38,1 °C en août 2003), 42 °C à Nantes (contre 40,3 °C en juillet 1949) ou encore 42,6 °C à Biscarrosse (contre 41,7 °C en juin 2022).

�� 15 dpts en #vigilanceRouge
�� 69 dpts et l'Andorre en #vigilanceOrange

Restez informés sur https://t.co/rJ24zzmmy4 pic.twitter.com/4PdUuD6Alj

— VigiMétéoFrance (@VigiMeteoFrance) July 18, 2022

La multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes est une conséquence directe du réchauffement climatique, selon les scientifiques, les émissions de gaz à effet de serre augmentant à la fois leur intensité, leur durée et leur fréquence. La chaleur intense attise les feux, qui se sont multipliés ces derniers jours, des forêts de Gironde aux champs des agriculteurs, qui travaillent parfois de nuit pour éviter qu'une [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles