Canicule : les médicaments susceptibles d’aggraver la déshydratation

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Taking meds. Close up cropped shot of young lady hold glass of water prepare to swallow pill. Sick woman drink painkiller antidepressant fat burner supplement antibiotics use emergency contraception (fizkes via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) rappelle que certains traitements peuvent aggraver un syndrome d’épuisement-déshydratation ou un coup de chaleur.

Gare à la déshydratation ! Le mercure va frôler les 40°C dans plusieurs régions françaises. Cet épisode de forte chaleur va mettre les organismes à rude épreuve, et encore davantage ceux des personnes sous traitement. "En cas de vague de chaleur, certains médicaments sont susceptibles d’aggraver un syndrome d’épuisement-déshydratation ou un coup de chaleur", prévient l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Les personnes atteintes de maladies chroniques, les nourrissons et les personnes âgées sont les premiers concernés.

Le paracétamol est à proscrire

Parmi les médicaments qui doivent susciter la vigilance, on retrouve les diurétiques, les anti-épileptiques et certains vasoconstricteurs et bêta-bloquants. Toutefois, il n’est pas question d’arrêter un traitement sans demander l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien. Seuls les professionnels de santé sont aptes à juger au cas par cas si le traitement doit être poursuivi ou non.

La prescription d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme l'aspirine ou l'ibuprofène, est à proscrire en cas de déshydratation, précise l’ANSM. C’est également le cas du paracétamol qui, en plus d’être inefficace pour traiter les coups de chaleur peut aggraver une éventuelle atteinte hépatique.

Enfin, pensez à conserver vos traitements à l’abri de la chaleur. Les températures élevées peuvent avoir un effet sur la stabilité et l’efficacité des médicaments.

VIDÉO - Paracétamol, statines... Ce qu'il faut savoir sur les médicaments qui font polémique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles