Canicule : jusqu'à 43 °C en Bretagne, du jamais-vu

La remontée de la goutte froide vers le nord-ouest du pays propulse de l'air brûlant sur l'arc atlantique et les côtes de la Manche. Cette dépression, dont la rotation fait remonter l'air chaud de l'Espagne et du Portugal vers la France, a déjà provoqué une nouvelle hausse du mercure ce dimanche : on a déjà dépassé les 40 °C dans les Landes, en Gironde, dans le Gers, la Haute-Garonne, le Lot ou encore les Pyrénées-Atlantiques. À 5 h du matin ce lundi, le thermomètre n’était pas encore descendu sous les 30 °C à Dourgne dans le Tarn, précise Météo France. Quinze départements de la façade atlantique sont en vigilance rouge canicule, du jamais-vu ! Cinquante-et-un départements sont en vigilance orange, et vingt en jaune.

La Bretagne, région la plus chaude de France ce lundi

Cette journée de lundi sera marquée par un pic de chaleur historique à l'ouest. L'événement sera inédit, car en plus d'avoir le potentiel de devenir la journée la plus chaude jamais enregistrée en France (avec plus de 29,4 °C de moyenne au niveau national aujourd'hui), ce lundi la chaleur la plus extrême se trouvera... en Bretagne ! En raison de la position de cette fameuse goutte froide qui longe notre littoral de l'ouest, Rennes sera probablement la grande ville la plus chaude de France avec 42 à 43 °C prévus au plus chaud, vers 17 h. À Brest, le record absolu de 35,2 °C de juillet en 1949 (35,1 °C en août 2003) a déjà été égalé dimanche après-midi. Il sera dépassé ce lundi après-midi. À Paris, les 40 à 42 °C sont envisagés ce mardi.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles