Canicule de juillet 2022 : les prévisions se précisent et les effets se font déjà ressentir

La progression de cette 45e vague de chaleur française se précise dans les prévisions des météorologues de Météo-France. Le sud-ouest et la basse vallée du Rhône sont particulièrement concernés, avec des records de chaleur mensuels attendus entre samedi 16 et mardi 19 juillet 2022.

La 45e vague de chaleur française se poursuit sur la métropole et les températures continuent de grimper progressivement. Les régions situées entre la vallée de la Garonne et la vallée du Rhône continuent de subir les plus fortes chaleurs avec des maximales à 40°C attendues localement selon Météo-France. Les minimales devraient rester stationnaires par rapport au début de la semaine sur l’ensemble du territoire. Un refroidissement est attendu dans le nord du pays ce jeudi et vendredi avec des maximales toujours au-dessus des 30°C malgré tout. Les prévisions de Météo-France envisage une approche, voire un dépassement du record de l’indicateur thermique national (température moyenne sur une journée) de 29,4°C, détenu par la canicule de juillet 2019. De plus, plusieurs records mensuels de chaleur risquent d'être battus dans plusieurs départements et particulièrement dans ceux du sud-ouest. La durée de l’épisode est, quant à lui, estimée à sept à dix jours. L’estimation de la fin de l'épisode étant encore trop lointaine pour connaître ses conditions de dégradation.

Prévisions des chaleurs températures maximales pour le 14 juillet 2022. Météo France. Crédit : Météo-France
Prévisions des chaleurs températures maximales pour le 14 juillet 2022. Météo France. Crédit : Météo-France

Prévisions des températures maximales pour le 14 juillet 2022. Crédits : Météo-France

La seconde vague se précise

Comme expliqué dans un précédent article de , un phénomène de "heat plume" (ou "panache de chaleur") va s’étendre d’abord sur le sud-ouest de la France entre samedi et dimanche puis sur une majeure partie du territoire en début de semaine prochaine. L’apport de chaleur supplémentaire, venue du Maroc et de l’Espagne, va intensifier la canicule déjà présente et va largement contribuer aux pics de chaleur prévus ce week-end et en début de semaine prochaine.

Matthieu Sorel, météorologue à Météo-France, rappelle que "sans l'influence du changement climatique, ce genre d'évènements devraient être très rare avec des chaleurs moins intense de 1,5 à 3°C".

Deux violents incendies déclenchés mardi 12 juillet

De nombreux incendies se sont déclarés dans le sud de la France depuis le début de l’été. La végét[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles