Canicule, inflation, grèves : une “grande dépression” annoncée sur le Royaume-Uni

“Les prévisions : une grande dépression sur tout le Royaume-Uni”, annonce Private Eye vendredi 17 juin, sur fond de carte météo. Ces derniers jours, les nuages ne cessent de s’accumuler dans le ciel britannique, constate le bimensuel satirique, entre “inflation galopante et tensions en Irlande du Nord”. Déjà au plus haut depuis quarante ans, à 9 %, l’augmentation des prix devrait finir par atteindre 11 % d’ici fin 2022, selon les estimations publiées jeudi 16 juin par la Banque d’Angleterre.

Alors qu’en début de semaine le dépôt d’un projet de loi visant à renier une partie de l’accord sur le Brexit relatif à l’Irlande du Nord a dans le même temps contribué à refroidir encore un peu plus les relations entre Londres et Bruxelles.

Pour ne rien arranger, le pays se prépare à affronter une grève massive des travailleurs du rail et du métro londonien, les 21, 23 et 25 juin. Le mouvement social, d’une ampleur inédite depuis 1989 selon le puissant syndicat des transports RMT, s’inscrit dans le cadre d’une rude bataille autour de la hausse des salaires et de l’amélioration des conditions de travail.

Dans les aéroports, “c’est aussi le chaos” : le manque de personnel, y compris au sein de compagnies aériennes prises de court par le retour massif des voyageurs post-Covid, entraîne l’annulation de dizaines de vols. Et pendant ce temps-là, “il pleut des emmerdes à Downing Street”, raille le magazine, en référence aux déboires politiques de Boris Johnson, affaibli au début du mois par une motion de défiance déposée par sa propre majorité.

À l’aube d’un week-end caniculaire, avec des températures de 30 à 36 degrés attendues dans le sud de l’Angleterre, Private Eye préfère tout de même jouer la carte de l’humour, comme à son habitude. Le cousin britannique du Canard enchaîné imagine ainsi des conversations désabusées sur les autoroutes (embouteillées, bien sûr) : “Mon budget carburant commence à être à sec. – On n’arrivera jamais à temps à l’aéroport pour notre vol annulé. – On aurait mieux fait de prendre le train en grève.” Tous les ingrédients semblent réunis, prévient Private Eye, pour un “été de la colère”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles