Canicule en Espagne : le Premier ministre évoque "plus de 500 morts" liés à la chaleur

L'Espagne vient de faire face à la vague de chaleur la plus intense jamais enregistrée dans le pays, depuis le début de la compilation des données météorologiques en 1975.

Un bilan dramatique. La canicule qui s'est abattue durant près de dix jours sur l'Espagne a provoqué la mort de "plus de 500 personnes", a affirmé ce mercredi le Premier ministre Pedro Sanchez lors d'un déplacement en Aragon, région du nord du pays touchée par un incendie.

Un bilan fait état de 679 morts

L'institut de santé Carlos III va en réalité plus loin : cet organisme estime que 679 morts sont directement imputables à cet épisode, selon le dernier bilan relayé par la télévision publique espagnole.

L'Espagne vient de faire face, du 9 au 18 juillet, à la vague de chaleur la plus intense jamais enregistrée dans le pays, selon des données préliminaires publiées mercredi par l'agence météorologique nationale (Aemet). Les températures extrêmement élévées, qui ont dépassé les 45°C, ont attisé d'énormes incendies depuis la semaine dernière à travers le pays.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Les conséquences du réchauffement climatique sur la santé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles