Canicule : EDF pourrait abaisser sa production nucléaire et arrêter un réacteur

© Jean-Marc Barrere / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

EDF  pourrait être contraint d'abaisser sa production nucléaire ces prochains jours et même arrêter un réacteur de la centrale du Tricastin (Drôme) en raison des températures élevées des fleuves, alors que la France traverse une nouvelle canicule.

Une production assurée malgré tout

"En raison des prévisions de températures élevées sur le Rhône, des restrictions de production sont susceptibles d’affecter le site de production nucléaire de Tricastin à partir du 6 août 2022 pouvant aller jusqu'à l'arrêt d'une tranche", indique le producteur d'électricité dans un message destiné aux marchés.

"Cependant une production d'au moins 400 MW devra être assurée avec le maintien de 2 tranches couplées pour contraintes réseau", précise l'entreprise. Tricastin compte 4 réacteurs de 900 MW chacun.

EDF avait déjà prévenu, depuis vendredi, que la production de la centrale pourrait être affectée en raison de l'échauffement des cours d'eau, utilisés pour refroidir les réacteurs.

Des "possibles restrictions"

"A date, seul le réacteur n°2 de Tricastin a modulé sa puissance afin de respecter son arrêté de rejets (à deux reprises durant quelques heures le 29 et le 31 juillet)", indiquait un porte-parole à l'AFP mardi après-midi.

EDF a aussi mis en garde sur de possibles "restrictions de production" à la centrale de Saint-Alban (Isère), elle aussi sur les bords du Rhône, avec toutefois une production minimale également prévue. De telles restrictions sont aussi envisagées à la centrale de Golfech (Tarn...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles