Canicule : à Paris, un arrêté oblige les commerces climatisés à garder leurs portes fermées

© Romain Longieras / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Après Bourg-en-Bresse ou encore Lyon, voilà que la mairie de Paris a un petit peu forcé la main des commerçants . Un arrêté les contraint désormais de fermer la porte de leur boutique climatisée. Europe 1 est allé à leur rencontre dans une rue très passante du 15ᵉ arrondissement.

"On risque de perdre du chiffre d'affaires"

Ce qui est frappant, c'est que les commerçants sont encore beaucoup à ne pas être au courant. Aline s'est même empressée d'aller fermer la porte de sa boutique quand elle l'a appris. Pour garder sa chocolaterie au frais, elle doit avoir la climatisation toute l'année. Elle s'inquiète de voir ses clients moins nombreux. "On doit refuser une partie de clients qui n'osent pas pousser la porte. Donc, on perd du chiffre d'affaires. Je pense que ça pourrait représenter un tiers de chiffre d'affaires, ça va nous poser de problèmes."

 

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

Mais tous ne sont pas d'accord. Portes fermées, Abdelhalim, gérant d'une boutique de vêtements, ne voit pas la différence. Selon lui, c'est avant tout une question de bon sens. "C'est logique de fermer la porte quand on met la climatisation. L'hiver, dans une voiture, quand vous mettez le chauffage, vous fermez les fenêtres. À un moment donné, il faut arrêter."

Même son de cloche du côté d'Hervé, patron d'un magasin de prêt-à-porter, qui craint tout de même des conditions de travail plus délicates. "On ne va pas s'arrêter de vendre pour aller fermer ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles