Candidature de l'Ukraine à l'UE: sur BFMTV, Macron évoque "un message envoyé à la Russie"

Emmanuel Macron répond aux questions de BFMTV, vendredi 17 juin 2022, dans le train qu'il le ramène de Kiev en Pologne - BFMTV
Emmanuel Macron répond aux questions de BFMTV, vendredi 17 juin 2022, dans le train qu'il le ramène de Kiev en Pologne - BFMTV

Un "message envoyé à la Russie". Sur le chemin du retour après sa visite officielle en Ukraine, Emmanuel Macron nous a accordé un entretien exclusif au micro de BFMTV. Parmi les images qu'il retient de sa visite, l'unité des Européens et cette volonté d'apporter "une réponse historique" à la candidature ukrainienne pour rejoindre l'Union européenne.

Lors de sa rencontre dans les jardins présidentiels de Kiev avec les dirigeants ukrainien, allemand, italien et roumain, "plusieurs décisions" ont été actées, dont cette candidature.

"Nous avons assumé ce mouvement vers l'Europe", a-t-il assuré, ajoutant: "Nous l'avons préparé dans cette salle avec le chancelier Scholz et Mario Draghi", a-t-il expliqué, développant: "Ce consensus européen était attendu des Ukrainiens."

"Famille européenne"

Pour autant, le président français rappelle que cette candidature reste un processus très long, qui devra se dérouler en plusieurs étapes. Rappelant que "l'Ukraine normalement ne devrait pas pouvoir être candidate" mais que le contexte de la guerre dans le pays change la donne, Emmanuel Macron estime que cette candidature est "un geste politique fort" qui nécessitera d'être entérinée au cours des prochains jours par tous les pays.

"Nous sommes là sur le sol polonais, j'ai pris le soin d'appeler le président polonais et le Premier ministre, ils soutiennent" a-t-il assuré, en relevant que d'autres pays sont toujours réticents, mais que le sommet européen jeudi et vendredi prochain devrait acter "un statut immédiat de candidat".

Viendront ensuite "une feuille de route" et des conditions à respecter pour avancer dans le processus de candidature. Une volonté de l'Europe de dire que "l'Ukraine est dans la famille européenne" mais aussi, dans ce contexte de guerre, "un message envoyé à la Russie" selon Emmanuel Macron. Le président français dit espérer envoyer le même type de signal à la Moldavie, qui elle aussi peut "devenir candidate".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles