Des candidats aux municipales épinglés pour des achats prohibés de posts Facebook

·1 min de lecture

Facebook, Twitter, Youtube… A défaut de pouvoir recourir aux méthodes traditionnelles (distribution de tracts, réunions publiques…) durant la crise sanitaire, les candidats aux dernières élections municipales se sont largement tournés vers les outils numériques et les réseaux sociaux pour faire campagne. Présenté ce jeudi 10 juin, le rapport annuel de l’autorité administrative indépendante en charge du contrôle des dépenses de campagne, la CNCCFP, illustre cette tendance.

Entre les élections municipales de 2014 et les suivantes, les investissements consacrés à internet et aux productions audiovisuelles ont progressé de 66% pour atteindre près de 10,5 millions d’euros. Dans le même temps, le recours à la propagande imprimée, qui reste majoritaire, a reculé, de 49% en 2014 à 42,6% l’an dernier.

Lors de la période de contrôle postérieure au scrutin, les agents de la CNCCFP en charge de la vérification des comptes de campagne ont dû s’adapter à cette nouvelle donne, qui a naturellement engendré un certain nombre de dérives. “La variété et les possibilités offertes par les réseaux sociaux multiplient les risques d’irrégularités”, relate le rapport de l’autorité administrative, citant l’exemple de maires sortants qui ont utilisé les comptes numériques ou le site internet de leurs communes pour vanter leur candidature. Ce qui est rigoureusement interdit. Tout comme l’achat de posts sponsorisés sur les réseaux sociaux. Assimilée à de la publicité commerciale à des fins de propagande électorale, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vaccin Covid-19 : l’Afrique doit obtenir d’urgence des centaines de millions de doses, avertit l’OMS
Croissance, inflation... la BCE relève ses prévisions pour l'économie de la zone euro
L'inflation bien pire que prévu aux Etats-Unis, au plus haut depuis 13 ans
Face aux sanctions des Etats-Unis, la Chine contre-attaque !
Euro 2021 : l'équipe de France, la plus chère de la compétition !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles