Les candidats à la présidentielle se bousculent au salon du "Made in France"

·1 min de lecture

À cinq mois de la présidentielle, les prétendants à l'Élysée se sont succédé vendredi au salon du "Made in France" à Paris pour partager leur "vision de la souveraineté", thème récurent de la campagne, et promouvoir la réindustrialisation.

>> LIRE AUSSI - Made in France : pourquoi de plus en plus d'entreprises relocalisent leur production

 

Des airs d'un Salon de l'Agriculture en pleine campagne électorale

Le salon MIF Expo porte de Versailles à Paris avait des airs d'un Salon de l'Agriculture en pleine campagne électorale. Valérie Pécresse, Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, Arnaud Montebourg et Jean-Luc Mélenchon s'y sont rendus vendredi. L'écologiste Yannick Jadot est attendu samedi, et le polémiste Eric Zemmour dimanche. "Défenseur acharné du Made In France depuis de nombreuses années", Arnaud Montebourg était même présent à la fois en tant que responsable politique et en tant qu'exposant avec son miel de repeuplement "Bleu Blanc Ruche".

Se félicitant que ses idées soient devenues "majoritaires" et que "tout le monde s'en empare", l'ancien ministre socialiste a réitéré sa proposition de créer un "délit de trahison économique". Applicable à "tous ces dirigeants qui ont vendu dans le dos du gouvernement des fleurons industriels". "Il ne s'agit pas de créer des délits, la question est de donner les moyens aux chefs d'entreprise de pouvoir relocaliser rapidement", a rétorqué Nicolas Dupont-Aignan, disant venir avec des "solutions très concrètes".

>> À LIRE AUSSI -...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles