Comment les candidats à l’élection présidentielle se saisissent de la colère des Français

Si la mobilisation de la colère est une constante dans les discours de campagne présidentielle, les usages qui en sont faits divergent fortement d'un candidat à l'autre. Ce sont les conclusions d'une étude que nous avons menée sur un corpus de près de 5 000 messages électoraux émis entre 1981 et 2017 par les formations représentatives du spectre partisan français. Un sentiment contraire aux aspirations démocratiques L'activation de ce sentiment en campagne n'est certes pas surprenant, tant la compétition entre candidats et entre visions du monde y est intense.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles