La candidate de Trump élue au poste de n°3 du Parti républicain à la Chambre

·2 min de lecture
LA CANDIDATE DE TRUMP ÉLUE AU POSTE DE N°3 DU PARTI RÉPUBLICAIN À LA CHAMBRE

WASHINGTON (Reuters) - Elise Stefanik, candidate soutenue par Donald Trump, a été élue vendredi au poste de numéro trois du Parti républicain à la Chambre américaine des représentants où elle succède à Liz Cheney, évincée il y a deux jours par le Grand Old Party (GOP) après ses critiques contre l'ancien président.

Agée de 36 ans, représentante de l'Etat de New York, Elise Stefanik s'est fait remarquer en prenant vigoureusement la défense du milliardaire lors du premier procès de Trump pour impeachment devant le Sénat en février 2020.

Liz Cheney s'est au contraire mis à dos la direction du Parti républicain en votant pour la destitution de Donald Trump lors de son second procès en impeachment en février dernier et en rejetant ce qu'elle nomme le "grand mensonge" de l'ancien président, qui ne cesse d'affirmer sans preuve avoir perdu l'élection de 2020 face à Joe Biden en raison de fraudes du Parti démocrate.

La fille de l'ancien vice-président Dick Cheney était présidente de la "conférence républicaine" à la Chambre depuis 2019, l'un des postes les plus élevés dans la hiérarchie du Parti républicain.

La "Conference" se réunit régulièrement pour discuter des priorités de la politique et du programme législatif du GOP.

Le vote à huis clos de vendredi souligne l'emprise que Donald Trump continue d'exercer sur le Parti républicain malgré les défaites subies à la présidentielle et aux élections au Congrès l'an dernier.

L'ancien président continue de laisser entendre qu'il pourrait se porter candidat à un nouveau mandat en 2024.

"Il joue un rôle essentiel dans notre équipe républicaine", a déclaré Elise Stefanik. "Je suis convaincue que (...) le président Trump est le chef du Parti républicain que les électeurs recherchent."

"Félicitations à Elise Stefanik pour sa grande et massive victoire ! Le Parti républicain à la Chambre est uni et le mouvement Make America Great Again (Rendre à nouveau sa grandeur à l'Amérique) est fort !" a réagi Donald Trump dans un communiqué.

(Susan Cornwell et Makini Brice; version française Jean-Stéphane Brosse)