La candidate RN aux législatives moquée pour sa première télé confortée par le parti

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

POLITIQUE - “Un peu d’indulgence” s’il vous plaît. Ce mercredi 11 mai, le président par intérim du Rassemblement national a volé à la rescousse de Mélanie Fortier, candidate aux législatives dans la 2e circonscription de Côte-d’Or, moquée après un passage raté à la télévision.

“Mélanie Fortier a 22 ans, c’est sa première intervention télé et je pense que vous pouvez lui faire grâce de cela, a plaidé Jordan Bardella sur BFMTV. Les gens ne se rendent pas compte à quel point c’est parfois impressionnant d’arriver à la télévision. Nous on a l’habitude et on le fait un peu sans y penser, mais c’est parfois un peu impressionnant quand vous commencez.”

Lors de l’émission Dimanche en politique diffusée sur France 3 le 7 mai, Mélanie Fortier avait été prise de court par une question simple sur les services publics. Hésitations, silence... Celle qui est aussi élue régionale en Bourgogne-Franche-Comté va jusqu’à demander en plateau s’il est possible de couper cette partie. En vain. L’extrait, relayé sur les réseaux sociaux, a été abondamment raillé, y compris par les partis d’oppostion.

“Je pense qu’il faut être un peu indulgent”, réclame Jordan Bardella. Les hésitations de Mélanie Fortier “n’enlèvent rien à ses convictions et au fait que c’est une étudiante qui milite beaucoup et est fière de défendre ses concitoyens tous les jours à la région Bourgogne-Franche-Comté”.

“Nous avons toujours misé sur la jeunesse”

Le président par intérim du parti d’extrême droite, lui-même âgé de 26 ans, a ensuite usé de l’argument du renouvellement de la classe politique voulu par le RN et dont il est l’un des “exemples”. “Au RN, nous avons toujours misé sur la jeunesse, nous allons continuer de le faire. Nous voulons faire aussi émerger une nouvelle élite et faire entrer le peuple à l’Assemblée nationale. C’est peut-être ce qui manque à notre pays”

Malgré ce raté, Mélanie Fortier sera donc bien candidate aux législatives. La liste des investitures du parti doit être présentée ce mercredi par Jordan Bardella. Celle de Marine Le Pen à Hénin-Beaumont est cependant déjà certaine.

La veille sur TF1, la candidate défaite à la présidentielle n’a pas donné d’objectif chiffré pour son parti mais elle a souhaité “un groupe le plus nombreux possible”, soit plus de 15 députés. Actuellement le Rassemblement national n’en compte que 7, dont une apparentée.

À voir également sur Le HuffPost: Comment le vote pour Marine Le Pen a-t-il évolué en 5 ans

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles