Une candidate RN aux départementales attend « des attentats » d’ici à 2022

·1 min de lecture
Brigitte Gazel a été interrogée lors du congrès du Rassemblement national (RN) .
Brigitte Gazel a été interrogée lors du congrès du Rassemblement national (RN) .

Un dérapage en plein congrès d?introspection du Rassemblement national. Tout au long du week-end, les militants du RN se sont rassemblés à Perpignan pour réélire largement Marine Le Pen à la tête du parti, réfléchir à la défaite des régionales et amorcer une stratégie pour 2022. L?occasion de prendre la température au sein des troupes et d?aborder différentes questions autour de la ligne politique à adopter.

Mais une semaine seulement après la dernière échéance électorale, le temps semble parfois à l?aigreur plutôt qu?à la remise en cause. Auprès de nos confrères du Parisien, Brigitte Gazel, fraîchement perdante aux départementales en Haute-Garonne sous l?étiquette RN, s?emporte. « On n?a pas été élu parce que les Français sont cons ! » affirme-t-elle. Et de poursuivre en envisageant le pire comme un élément clé d?une éventuelle élection de Marine Le Pen : « Il faut vivre au jour le jour. D?ici la présidentielle, il y aura bien des attentats ! »

À LIRE AUSSIPrésidentielle : Jordan Bardella, verrou de Marine Le Pen

La commission de discipline du parti saisie

Sur ces mots, elle agite un drapeau estampillé « Français, réveillez-vous », slogan lancé par la présidente du parti lors d?un meeting à Fréjus en septembre dernier. À l?époque, la phrase avait fait polémique, jugée proche de l?injonction « Deutschland, erwache ! » (Allemagne, réveille-toi), de l?Allemagne nazie. « Si quelqu?un l?a utilisée, et particulièrement l?épouvantable Adolf Hitler, évidemment, ça n [...] Lire la suite