Un candidat de Top Chef réalise un dessert sur le thème du harcèlement scolaire

En leur proposant de créer un plat choc, le chef Rasmus Munk, doublement étoilé et dont le restaurant a été couronné meilleur d’Europe, souhaitait que les candidats fassent passer un message dans leur plat. Certains ont choisi le tabagisme, d’autres, le réchauffement climatique. Sébastien Renard a, quant à lui, souhaité dénoncer le harcèlement scolaire en réalisant un entremets.

Des moqueries au lycée hôtelier

Si Sébastien Renard s’est attaqué au harcèlement scolaire, c’est parce que lui-même en a été victime. « C’est un thème qui me tient à cœur, parce que, moi, quand j’étais au lycée, j’étais un peu chahuté. J’étais en internat, je n’avais pas de portable. Deux fois par semaine, je passais un coup de fil à mes parents, à ma petite sœur de la cabine téléphonique du lycée. Les gens se moquaient de moi, j’étais un peu exclu, et du coup ce n’était pas évident », se souvient-il.

Malgré les moqueries qu’il subissait, Sébastien Renard n’a jamais rien montré : « J’ai toujours gardé le sourire et ça, c’est une arme, plus forte que tout. »

L’image du harcèlement scolaire

Pour dénoncer le harcèlement scolaire, Sébastien Renard a réalisé un entremets représentant un cartable saignant, posé sur une ardoise. Et si Sébastien n’a pas fait partie des vainqueurs, le chef Rasmus Munk, touché par sa création, lui a décerné une mention...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles