Cancer du sein : pourquoi l'Europe souhaite-t-elle abaisser l'âge du dépistage à 45 ans ?

À l'heure actuelle, le dépistage organisé du cancer du sein concerne les femmes âgées de 50 à 74 ans : tous les deux ans, les Françaises sont invitées à réaliser une mammographie et un examen clinique des seins auprès d'un radiologue. Ce dispositif est pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie : il n'est pas nécessaire d'avancer les frais.

En 2017, d'après l'Institut National du Cancer, 49,9 % des femmes âgées de 50 à 74 ans se sont ainsi faites dépister ; insuffisant, puisque l'objectif européen est de 70 %.

Justement : pour accentuer la lutte contre le cancer du sein (une pathologie qui tue encore plus de 12 000 personnes par en France...), la Commission européenne a proposé ce mardi 20 septembre 2022 "d'élargir le dépistage du cancer du sein (...) aux femmes de 45 à 74 ans".

Mieux dépister le cancer du sein, mais aussi le cancer du poumon, le cancer colorectal...

L'objectif ? "Dépister plus et mieux" pour réduire la mortalité du cancer du sein en Europe. En effet : comme le précise l'Institut National du cancer, "si [ce cancer] est dépisté à un stade précoce, la survie à 5 ans est de 99 %".

Les recommandations de la Commission européenne s'étendent aussi à d'autres maladies : ainsi, les experts européens préconisent aussi que le test HPV (pour détecter une infection par un papillomavirus humain) soit proposé aux femmes de 30 à 65 ans tous les 5 ans. Pour le cancer colorectal, ils conseillent la mise en place de tests immunochimiques (...)

Lire la suite sur Topsante.com

CHIFFRES COVID FRANCE. Ce mercredi 21 septembre 2022 : cas, les infos du jour en direct
Maladie d’Alzheimer : "Je suis devenu le parent de mes parents", confie Vincent Valinducq
Test positif au Covid : durée d'isolement, cas contact, que faire ?
Covid, grippe : un masque qui détecte les virus dans l'air
Pourquoi l'insuffisance cardiaque augmente-t-elle avant 55 ans ?