Cancer du sein : Maëlle n'est plus, mais sa voix fait écho

A 33 ans, Maëlle Sigonneau est décédée d'un cancer métastatique du sein. Sur un podcast réalisé avec l'anthropologue Mounia El Kotni, elle livre un témoignage bouleversant et questionnant sur le statut des patientes dans leur parcours de soins.     

«La dame aux podcasts» s’en est allée. C'est ainsi que des soignants de l'institut Curie appelaient Maëlle Sigonneau, lumineuse et énergique éditrice parisienne, décédée à 33 ans d'un cancer métastatique du sein, le 17 août dernier. «Im/patiente» est une perle qu’elle laisse aux femmes. Co-créé avec le Dr Mounia El Kotni, anthropologue de la santé des femmes, le podcast, né en avril dernier, livre une parole rare et puissante. «Sur les réseaux sociaux, nous avons reçu beaucoup de témoignages et d’encouragements de la part de femmes concernées par le cancer du sein, mais aussi de personnes touchées par d’autres maladies et qui se retrouvaient dans le témoignage de Maëlle», confie la chercheuse. «Nous avons aussi reçu des messages de soignants. A l’institut Curie, les personnels se passaient le podcast et le directeur était dès le départ très intéressé. Maëlle avait d’excellents retours.» «Im/patiente» s'est retrouvé dans le top ten des podcasts d'Apple, un succès auquel les deux amies ne s'attendaient pas. «Maëlle parle sans filtre. Elle a une façon de mettre en confiance et de livrer son intimité, qui fait résonner des choses assez universelles chez chacun, explique Mounia. La production a magnifié sa voix et permis qu'on reste accroché quand on l'écoute».

 

Bouleversant, pertinent et drôle, le récit de la jeune femme est à couper le souffle. De sa voix douce et puissante, Maëlle embarque l'auditeur dans son intimité de femme atteinte d'un cancer(...)


Lire la suite sur Paris Match