Cancer de la prostate : comment la découverte de bactéries pourrait révolutionner le traitement

·1 min de lecture
![CDATA[Shutterstock]]

Une découverte "passionnante" qui pourrait "révolutionner le traitement pour les hommes". Des scientifiques de l’Université d’East Anglia en Angleterre ont découvert cinq bactéries – dont trois nouvelles – qui seraient liées au cancer agressif de la prostate. Cette découverte pourrait être une révolution potentielle pour la prévention et le traitement de la forme la plus mortelle de la maladie.

Publiée le 18 avril 2022 dans la revue European Urology Oncology, l’étude a mené des analyses génétiques sur l’urine et le tissu prostatique de plus de 600 hommes avec et sans cancer de la prostate. Les hommes qui avaient une ou plusieurs espèces de bactéries dans leur urine, leur prostate ou leur tissu tumoral avaient 2,6 fois plus de risque de voir leur cancer à un stade précoce avancer vers une forme avancée de la maladie par rapport à ceux qui n’en avaient pas.

Néanmoins, l’étude ne prouve pas formellement que ces bactéries entraînent ou exacerbent le cancer de la prostate. Mais si les travaux actuels parviennent à confirmer leur rôle, les chercheurs pourraient développer des tests afin d’identifier les hommes les plus à risque, et potentiellement leur administrer des antibiotiques pour traiter la bactérie responsable de l’avancée de la maladie. "Si l'équipe peut démontrer que ces bactéries nouvellement identifiées peuvent non seulement prédire, mais aussi provoquer un cancer de la prostate agressif, pour la première fois, nous (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : le prix des autotests pour les enfants va augmenter
Covid long : des symptômes spécifiques chez les femmes ?
CHIFFRES COVID. Le bilan en France ce vendredi 22 avril en direct : annonces, chiffres
Taches blanches, stries : 6 choses à savoir sur vos ongles
Bruxisme : Vous serrez trop les dents ? Voici 9 conséquences (inattendues) sur votre santé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles