Cancer de la prostate : bientôt reconnu comme maladie professionnelle ?

·1 min de lecture

Le 12 octobre dernier, la commission supérieure des maladies professionnelles en agriculture a rendu un avis favorable à la reconnaissance du cancer de la prostate comme maladie professionnelle chez les agriculteurs qui utilisent des pesticides. Interpellé par le sénateur du Morbihan, Joël Labbé, qui lui demandait si ce décret de reconnaissance serait publié, le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, a répondu que "oui, il prendra ce décret".

"Nous allons dans le sens des indications d'ores et déjà données par le président de la République sur des plus grandes reconnaissances des maladies professionnelles et dans le sens de la politique du gouvernement sur ces maladies professionnelles" a-t-il ajouté.

Reconnaissance du cancer comme maladie professionnelle des agriculteurs : "À l'unanimité les partenaires sociaux ont voté en faveur de cela, notamment du cancer de la prostate. Oui, je prendrai le décret conformément à l'avis de cette commission." @J_Denormandie #QAG pic.twitter.com/myDFmvACoJ

— Public Sénat (@publicsenat) October 20, 2021

Comme le souligne l'Association française d'urologie, "divers travaux ont montré, de manière consistante, la présence d'un excès de risque de cancer de la prostate chez les populations agricoles par rapport à la population générale" même si cette hypothèse n'a pas encore été formellement démontrée.

Selon un rapport publié par l'Assurance maladie en 2019, les expositions professionnelles seraient à (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : le statut vaccinal des élèves sera-t-il bientôt connu à l'école ?
DIRECT Covid-19 en France ce 21 octobre : chiffres, annonces
Comment soulager un mal de dos ? 6 astuces de pro
Insolite : un rein de porc transplanté sur un humain
3e dose vaccin Covid : pour qui ? obligatoire pour le pass sanitaire ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles