Cancer du poumon, extinction permienne et émissions carbone : l'actu des sciences en ultrabrèves

AFP/ARCHIVES - PHILIPPE DESMAZES

Au sommaire des ultrabrèves du 13 septembre 2022 : les particules fines peuvent déclencher un cancer du poumon chez les non-fumeurs, l'extinction de masse au Permien aurait été plus longue que prévue et de nouvelles idées pour réduire les émissions de nos transports.

L’actualité scientifique du 13 septembre 2022 c’est :

En Cancer : .

  • Une étude met en évidence un lien direct entre les particules fines et deux mutations génétiques à risque portées par des cellules pulmonaires saines des non-fumeurs.

  • Elle repose sur l'analyse de 250 échantillons de tissus pulmonaires humains sains provenant d'autopsies de personnes décédées d'autres pathologies.

  • En France, 12% des personnes atteintes d'un cancer du poumon sont non-fumeurs.

En Paléontologie : .

  • Le réchauffement global de cet épisode a été beaucoup plus lent que prévu, soit une hausse des températures de l'ordre de 12°C en 300.000 ans.

  • Les paléontologues ont décidé de se pencher sur les ostracodes, des petits crustacés à coquille, pour étudier les températures du passé.

  • La concentration des isotopes de l’oxygène dans les coquilles dépend de la température du milieu de vie des organismes.

En Transports : .

  • Le gouvernement a décidé d’octroyer une aide de trente centimes par litre d’essence et de gazole pour les automobilistes.

  • Le stratégie nationale bas carbone (SNBC) donne toujours pour objectif une réduction de 28% des émissions du secteur d’ici 2030.

  • Le constat est que rien ne change vraiment dans un système marqué par un demi-siècle d’hégémonie de la voiture individuelle marquant l’organisation du territoire.

En Intelligence Artificielle : .

  • Un tableau représentant un corps à corps entre deux lutteurs, a été découvert en 2012 sous une nature morte de fleurs des champs dans un vase signé… Van Gogh !

  • A l’époque, des experts en arts de l’université d’Anvers (Pays-Bas) cherchaient à confirmer que l’artiste flamand en était bien l’auteur et avaient eu recours à des rayons X.

  • ils utilisent aussi des algorithmes entraînés sur d’autres œuvres du peintre concerné pour parfaire et compléter le tracé des contours de la scène à ressusciter.

En Santé : .

  • Les personnes diabétiques seraient d'autant plus touchées, et sujettes à des formes plus sévères de la maladie de NASH ou mala[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi